Photo de rawpixel.com sur Pexels.com

A priori, alors que c’était pourtant très simple, nous n’avons pas lancé de groupes d’intervision.

Les raisons ne sont pas forcément très claires. Réticence quant aux limites de l’intervision ? Volonté de ne pas se substituer à ce qu’il existe à l’extérieur, en termes de groupes d’intervision ou d’espaces de supervision ? Tentatives d’aller un peu plus loin, avec plus d’ambition, dans la structuration de ces espaces ? Volonté de ne pas précipiter les choses – il est difficile déjà d’animer une permanence bimestrielle et une vie associative ?

Toujours est-il que nous avons mené la réflexion vers trois axes conjoints:

  • le premier est de proposer une permanence professionnelle, un groupe ouvert centré sur la vie professionnelle du psychologue (sa place, son rôle, ses enjeux;
  • le second est de réfléchir à un ambitieux projet de testothèque associative, calé pour l’instant au stade de projet;
  • le troisième est de penser des espaces de travail spécifiques que nous décrivons ici et qui en sont encore à divers stades d’élaboration.

J’usqu’à présent, nous nous sommes beaucoup appuyés sur l’écriture pour penser les projets. Un projet est écrit, il est ensuite soumis au groupe. Reste à écrire ceux-là et d’autres.

Photo de picjumbo.com sur Pexels.com

Groupe de travail sur l’institution

Le projet est de fournir aux psychologues un espace de travail réflexif portant sur la question de l’institution, de l’institutionnel, et de la supervision des pratiques en institution. Cela s’adresse autant à des psychologues intervenant du dedans que venant de l’extérieur (analyse des pratiques, supervision, régulation institutionnelle). Le groupe se différencie d’un espace d’intervision en ce qu’il a une visée plus large que la simple résolution de problème: études de textes, invitation de personnes extérieures, production de contenu, communications, défense d’une certaine vision du travail en institution, échange avec les étudiants, etc. Le groupe est ouvert aux personnes membres et non membres de l’association, sur la base d’une cooptation par plusieurs membres, en fonction d’un intérêt pour la question, d’une formation et d’une pratique professionnelle dans ce champ.

Photo de Tirachard Kumtanom sur Pexels.com

Groupe lecture / écriture

L’idée est de se réunir et de travailler ensemble des textes spécifiques. Éventuellement de travail à partir de l’étude de cas.

Photo de rawpixel.com sur Pexels.com

Questions éthiques et déontologiques

Centrer la réflexion sur cet axe précis, en appui sur des textes.

En attendant, il y a des alternatives un peu partout.